Jusqu’au 10 décembre

jusqu’au 10 décembre

Comment soulager naturellement les douleurs liées au syndrome de l’intestin irritable ?

Soulager naturellement les douleurs liées au syndrome de l'intestin irritable

Gaz, ballonnements, troubles digestifs ou du transit constituent le lot quotidien des personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII). Mais atténuer ces douleurs nécessite parfois tout un arsenal thérapeutique qui ne veut guère de bien à notre microbiote intestinal. Alors pourquoi ne pas essayer des produits naturels ? Et puisque chaque malade connaît des douleurs qui lui sont propres, découvrez 3 remèdes naturels adaptés aux troubles les plus répandus.

De la glutamine pour les SII-D

Les personnes atteintes d’un SII de type D – le plus fréquent –, souffrent de diarrhées très régulières voire de véritables crises. Elles peuvent s’accroître subitement après une consommation trop conséquente de FODMAPs, la prise d’antibiotiques, le stress ou encore une infection gastro-intestinale. Ces causes favorisent toutes l’hyperperméabilité intestinale – votre intestin devient une véritable passoire – et les diarrhées se multiplient.

Or, en cas de diarrhée avec hyperperméabilité intestinale, une supplémentation en glutamine (un acide α-aminé) a fait ses preuves. Une étude pilote a souhaité comparer les bienfaits d’une supplémentation orale en glutamine, de l’ordre de 5 g trois fois par jour, avec un placebo durant 8 semaines. Et les résultats furent édifiants : 79,6% des patients ayant fait une cure de glutamine signalaient une amélioration des symptômes liés au SII : les épisodes diarrhéiques, les mouvements intestinaux, la forme des selles étaient tous significativement améliorés. Chez les personnes ayant reçu de la glutamine, le score de Francis (utilisé pour mesurer la sévérité du SII) diminuait en outre de 50 points.

programme-sii

Alors, pourquoi ne pas essayer sur quelques jours ? Pensez bien à relever l’évolution – positive ou non – de vos symptômes et de vos épisodes diarrhéiques.

Beaucoup d’eau pour les SII-C

Si certains passent des heures aux toilettes chaque jour, pour d’autres c’est un événement tout autant attendu que les soldes d’été. Avant de recourir aux laxatifs, l’une des astuces imparables pour réduire la durée entre deux passages à la selle est de boire au moins 1 à 1,5 litre d’eau tous les jours, à répartir sur la journée. N’hésitez pas à boire 1 ou 2 verres durant le repas : l’eau consommée simultanément aux fibres alimentaires – naturellement présentes dans les fruits et les légumes – va faire gonfler ces dernières pour former des selles plus conséquentes et donc plus faciles à expulser.

Plusieurs études menées ces dernières années tendent à souligner les vertus laxatives d’une eau riche en magnésium, comme l’eau des marques Hépar ou Contrex. Une étude menée sur l’eau d’Hépar et ses effets sur la constipation fonctionnelle a révélé qu’un litre d’eau de ladite marque chaque jour diminuait significativement les troubles du transit dès la deuxième semaine. Cette amélioration a perduré durant l’ensemble de l’étude (4 semaines).

Et si vous vous lanciez ? Veillez à boire 1,5 litres d’eau par jour, en alternant les eaux de boisson pour ne pas consommer seulement de l’eau riche en magnésium.

programme-sii

Du curcuma contre les ballonnements

Vous avez sûrement déjà remarqué que nombreuses sont les personnes à utiliser du curcuma en cuisine sans réellement comprendre pourquoi ? Outre son goût prononcé donnant de la saveur à n’importe quel plat, ses vertus seraient très nombreuses, l’OMS le recommande d’ailleurs depuis 1999 afin de traiter le reflux gastrique, la dyspepsie fonctionnelle ou encore les flatulences. Plus exactement, c’est la curcumine, composé actif du curcuma, qui est recommandée pour traiter ces troubles. 

La curcumine serait donc particulièrement utile aux personnes souffrant d’un SII avec des ballonnements. En effet, la curcumine participe à une production plus conséquente et de meilleure qualité du mucus gastrique. Ce dernier va, en quelque sorte, tapisser la paroi intestinale pour limiter les irritations et atténuer les douleurs abdominales. De remarquables améliorations du transit intestinal ont aussi été constatées.

Conseil de nos diététiciennes pour (re)découvrir les plaisirs du curcuma : faites cuire au four une darne de saumon sur laquelle vous aurez parsemé deux cuillères à café de curcuma. Pour l’accompagnement, deux pommes de terre au four ou 60 g de riz pour un repas savoureux et sans FODMAPs. 

À découvrir sur le même sujet :
Comment combattre le SII âge avec notre régime pauvre en FODMAPs ?
9 commandements pour soulager les symptômes de la colopathie fonctionnelle