Pour soutenir la journée mondiale de la maladie coeliaque, WeCook We Care versera pour tout régime Coeliaque acheté, 1 € à l’association AFDIAG 🎁

Comment initier la perte de poids en écoutant ses sensations alimentaires ?

initier la perte de poids en écoutant ses sensations alimentaires

L’hiver arrive avec son lot de plats réconfortants à partager, raclettes, tartiflettes…Et pourtant vous avez un objectif de perte de poids, qu’il est important d’initier dès la prise de décision : pas besoin d’attendre le printemps pour attaquer un régime ! Mais attention, qui dit régime, ne dit pas forcément adieu à tous ces plats typiques de l’hiver. Il existe un juste milieu entre plaisirs à gogo et régime : ce juste milieu peut résider dans un premier temps en l’écoute de ses sensations alimentaires !

Comprendre les sensations alimentaires

Avant d’entamer un changement radical de ses habitudes alimentaires, il faut apprendre à écouter son corps et à retrouver ses sensations alimentaires. Alors oui, on va parler de notions simples à première vue telles que la faim, la satiété, la restriction… mais souvent nous les ignorons, à tort !

1 – La faim

C’est une sensation qui traduit un besoin physiologique. Votre corps a besoin qu’on lui apporte du carburant ! Cette sensation est déclenchée par une légère chute de la glycémie et va se manifester par des gargouillis, un creux dans l’estomac, une salivation accrue… Etes-vous sûr d’avoir vraiment les crocs ? N’est-ce pas seulement une faim provoquée ? Si ces signes disparaissent (au bout de 20 minutes en moyenne) et qu’ils reviennent par vagues successives et montantes, alors vous avez vraiment faim !

diabete-programme-mcp

2 – Le rassasiement

C’est le mécanisme qui interrompt notre prise alimentaire. Au cours du repas, le plaisir décroît jusqu’à s’annuler : on est alors rassasié et notre estomac est bien rempli et distendu. Vous devez alors ressentir une sensation de plénitude. Attention, si vous êtes gavé c’est que vous avez dépassé ce rassasiement et qu’il faut davantage écouter votre corps et vos sensations alimentaires !

3  – La satiété

C’est l’état de non-faim entre deux repas. Vous n’avez pas faim, vous n’êtes pas en quête d’aliment… tout va bien. Vous trouvez même que les aliments sont moins attrayants ! Si, si, c’est vrai !

Écouter son corps c’est aussi (et surtout) ne pas se restreindre !

La restriction vous voyez ce que c’est, j’imagine. Mais la restriction cognitive ? C’est l’intention volontaire ou même involontaire de contrôler ses apports alimentaires dans le but de maigrir ou du moins de ne pas grossir. Ce mécanisme s’oppose au comportement alimentaire sain qui lui est principalement régulé par les sensations alimentaires (d’où l’importance de savoir les reconnaitre). La restriction cognitive peut avoir des conséquences dévastatrices, c’est un vrai cycle infernal !

Et quelle est la meilleure solution pour éviter les crises et les pertes de contrôle ? Vous accorder des petits plaisirs et écouter votre corps ! Là, on en revient aux plats qui vont bientôt faire leur apparition avec l’hiver qui arrive : savoir se faire plaisir mais avec modération en écoutant ses sensations alimentaires.

diabete-programme-mcp

S’écouter, ne pas se restreindre… et être attentif !

La pleine conscience, c’est à la mode, même dans l’alimentation. Et manger en pleine conscience c’est accorder une attention pleine et particulière à ce que l’on mange pour retrouver une alimentation saine et décomplexée. Ça passe par la reconnaissance de ses sensations alimentaires mais aussi par l’identification de ses petites habitudes alimentaires (bonnes ou mauvaises d’ailleurs), des pensées positives ou négatives qui nous traversent lors de nos repas…

À découvrir sur le même sujet :
Entreprendre un régime sans se priver, est-ce possible ?
4 méthodes pour calculer votre poids idéal