Pour soutenir la journée mondiale de la maladie coeliaque, WeCook We Care versera pour tout régime Coeliaque acheté, 1 € à l’association AFDIAG 🎁

Manger gras favoriserait la mauvaise humeur


Et si la bonne humeur commençait dans l’assiette ? Certaines substances contenues dans les aliments agissent sur notre cerveau et influencent la production des neurotransmetteurs impliqués dans nos états d’âme, à commencer par la bonne humeur.
C’est ce qu’affirme une étude canadienne de l’université de Montréal. Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont soumis trois groupes de rats à différents régimes. Le premier groupe mangeait “low fat” (peu gras). Le deuxième groupe recevait une alimentation riche en acides gras mono-insaturés, dont 50% des calories venaient de l’huile d’olive. Le dernier recevait une alimentation riche en graisses saturées dont 50% des calories venaient de l’huile de palme. Résultat, au bout de 8 semaines, le fonctionnement de la dopamine (un neurotransmetteur impliqué dans les addictions ainsi que dans la transmission de l’énergie et de la motivation) était altéré chez le groupe de rats qui avait reçu une alimentation riche en huile de palme.
Conclusion, une alimentation riche en matières grasses, notamment issues d’huile de palme pourrait favoriser les troubles du comportement à commencer par de la mauvaise humeur, un manque de motivation et des troubles de l’addiction.
Vous vous sentez irritable ? Et si vous commenciez par troquer votre sempiternel burger frites contre une belle salade composée ?
À lire également sur le même sujet :
Nos aliments peuvent-ils nous mettre de mauvaise humeur ?
La bonne humeur commence dans l’assiette : 4 conseils pour vaincre la dépression saisonnière
5 aliments pour être plus heureux
6 délicieuses recettes de carottes pour être de bonne humeur