Nos recettes à la cool pour les vacances

Nos recettes
à la cool
pour les vacances

Comment limiter les grignotages pendant le confinement ?

astuces pour limiter les grignotages pendant le confinement

Vous voilà à la maison pour une durée indéterminée. Si certains redoutent le manque de détente en extérieur, d’autres ont au contraire peur de passer leurs journées à se réconforter avec des tendresses sucrées ou salées. Face au stress ou à l’ennui en effet, nous avons tendance à davantage manger. Adoptez dès aujourd’hui 5 de nos astuces pour ne pas multiplier les grignotages pendant le confinement (et après !).

5 astuces pour limiter les grignotages pendant le confinement

1- Ne sautez pas de repas

Avec des journées qui se suivent et se ressemblent, il n’est pas rare de perdre quelques repères. La fréquence des repas peut par exemple être altérée. Prenez par exemple le dimanche : une grasse matinée, un petit-déjeuner conséquent et pas forcément de déjeuner, ou un gros brunch le midi pour ne finalement pas dîner. Seulement, notre métabolisme possède son propre cycle. Et Nos comportements alimentaires ont un impact sur le métabolisme : le corps ne comprend pas cette restriction soudaine et votre appétit ne fera que décupler sur les heures suivantes. La conséquence bien trop fréquente ? Une perte de contrôle et de conséquents grignotages. Compenser n’est pas une bonne idée. De même, en sautant un repas, les graisses vont s’accumuler (alors que vous pensez en brûler) : près d’un quart du repas suivant sera stocké sous forme de graisses… Donc, à partir d’aujourd’hui, c’est petit-déjeuner, déjeuner et dîner.

2- Mangez à heures régulières

Notre organisme a en quelque sorte sa propre horloge interne et demandera des ressources énergétiques s’il n’a pas ce qu’il attend. En mangeant chaque jour à des heures différentes, vous allez dérégler votre horloge interne et multiplier les risques de grignotage. Si vous avez l’habitude de déjeuner à 13h, votre ventre commencera à gargouiller à cette heure-ci. N’attendez pas trop, cela évitera les grignotages avant le repas. Manger à heures régulières va contribuer à la régulation de l’appétit et favoriser la digestion. Si vous craignez d’être trop déréglé durant la période de confinement, pensez à mettre une alarme.

3- Prenez le temps de manger

Pour une fois que vous avez du temps, profitez-en ! Arrêtez d’expédier votre déjeuner ou votre dîner car vous avez une liste de choses à faire plus longue que le bras. Vous êtes chez vous, utilisez à bon escient le temps gagné (sur les transports notamment, ou sur la file d’attente) pour savourer votre repas. Car il faut compter 20 minutes après le début du repas avant que le cerveau envoie un signal de rassasiement. Les fringales se feront donc plus rares. Vous l’aurez compris : dévorer votre plat en 4 minutes montre en main n’est absolument pas bénéfique. Prenez le temps, faites une pause entre l’entrée et le plat, attendez quelques minutes pour un éventuel dessert…

4- Accordez-vous une collation

Contrairement à ce vous fait croire la légende urbaine, une collation (équilibrée) ne vous fera pas grossir. D’ailleurs, si vous avez un petit creux entre 16 et 17h, c’est normal ! Ne vous retenez pas : cela permet une meilleure répartition calorique, favorise un petit pic d’énergie et va contribuer à alléger le dîner. Vous accorder une collation va en effet calmer votre faim et, quand viendra le moment du dîner, vous ne vous ruerez pas sur tout ce qui est comestible. Mais il est important de choisir la bonne collation. Charlotte, l’une de nos diététiciennes, vous explique comment transformer ses grignotages en collations équilibrées >>

5- Buvez beaucoup d’eau

Vous le savez, l’eau est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme (et pas la bière). Il est recommandé de boire 1.5 à 2 litres d’eau par jour selon son poids. Et plus important : il faut boire tout au long de la journée, et par petites gorgées. L’eau a aussi pour avantage d’être un coupe-faim naturel : en cas de fringale intempestive, buvez un verre d’eau : cela pourrait vous permettre de patienter jusqu’au prochain repas. Si vous avez du mal à boire 1.5 à 2 litres d’eau chaque jour, pensez au café, au thé voire à la tisane.

L’astuce bonus : un cadenas sur le placard à gâteaux !