Pour soutenir la journée mondiale de la maladie coeliaque, WeCook We Care versera pour tout régime Coeliaque acheté, 1 € à l’association AFDIAG 🎁

  • Grossesse
  • Puis-je manger du fromage enceinte ?

Puis-je manger du fromage enceinte ?

Manger du fromage enceinte

Peut-on continuer à manger du fromage enceinte ? Si oui, quels fromages est-il possible de consommer ? Lesquels sont à éviter ? On vous dit tout !

Enceinte, vous devez être particulièrement vigilante quant aux produits que vous consommez. Et les fromages font partie des aliments potentiellement à risque. La vigilance est donc de mise.

Les fromages interdits pendant la grossesse

– Les fromages au lait cru

Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, vous devez éviter tout les aliments crus. Les fromages non pasteurisés à base de lait cru sont donc à bannir. De plus, le lait ne subit aucun traitement thermique et est utilisé en l’état. La listeria peut donc être présente dans ces fromages. Oubliez l’Abondance, le Banon, le Beaufort, le Camembert de Normandie, le Reblochon ou encore le Roquefort.

programme-grossesse

– Les fromages à pâte molle 

Les fromages à pâte molle sont également à éviter lors de la grossesse. Il s’agit par exemple du Brie, du Coeur de Neufchâtel, du Coulommiers, de l’Epoisses, du Livarot, mais aussi du Maroilles… Seules les pâtes molles pasteurisées peuvent être consommées, car la technique de pasteurisation détruit les éventuelles bactéries.

– Les fromages à pâte persillée

Les fromages à pâte persillée, c’est-à-dire les fromages « bleus », sont également interdits pour les femmes enceintes. Pas question de consommer du Bleu d’Auvergne, du Bleu des Causses ou encore du Gorgonzola !

Les fromages autorisés pendant la grossesse

– Les fromages à pâte pressée cuite

Les fromages à pâte pressée cuite (Comté, Emmental…) peuvent être consommés parce que leur taux d’humidité (HRED) est inférieur à 62% Dans ces conditions, la listéria ne peut se développer. De plus, le lait est chauffé lors de la fabrication du fromage. Les listérias qui peuvent être présentes dans le lait sont donc détruites lors de la fabrication. 

– Les fromages au lait pasteurisé

Dans le cas d’un fromage au lait pasteurisé, le lait est chauffé après la traite pendant 15 secondes à 72 °C. Ce traitement thermique permet d’éliminer tout micro-organisme pathogène présent dans le lait comme la bactérie Listeria monocytogenes. Inoffensive pour tout adulte en bonne santé, la listeria est une maladie particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes car elle peut entraîner des complications au niveau du développement du bébé. 

programme-grossesse

Qu’est-ce que je risque si je consomme du fromage au lait cru ?

Consommer du fromage au lait cru durant sa grossesse présente un risque de contracter la listeria. Cette bactérie peut dans les cas les plus graves déclencher d’éventuelles fausse-couches. Attention cependant à ne pas tomber dans la paranoïa : la plupart des fromages au lait cru respectent un cahier des charges très stricts au moment de leur fabrication et les alertes bactériennes restent très rares au regard du nombre de fromages fabriqués en France tous les ans. 

N’y a-t-il vraiment aucun moyen de manger du fromage au lait cru pendant ma grossesse ?

Il est communément admis que vous pouvez consommer des fromages au lait cru à partir du moment où ils sont fondus ou chauffés car le processus de chauffage permet d’éliminer toute éventuelle bactérie. Une bonne nouvelle pour toutes les futures maman fans de raclettes ou de camembert au four !

Comment différencier fromages au lait cru et fromages au lait pasteurisé ?

En fromageries, vous trouvez essentiellement des fromages au lait cru. Mais n’hésitez pas à demander à votre fromager : en effet, certains chèvres frais, mais aussi des Bleus (le Stilton par exemple) sont fabriqués à base de lait pasteurisé.

En grandes surfaces, il vous suffit de lire les étiquettes. Le type de pâte (molle, pressée, persillée) et le type de lait (cru ou pasteurisé) sont indiqués sur l’emballage.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre fromager !

Y a-t-il un intérêt à manger du fromage pendant sa grossesse ? 

Les fromages et notamment ceux à pâte dure (comté, emmental, parmesan, gruyère…) sont très riches en calcium

Or, pendant la grossesse, les besoins en calcium sont augmentés, notamment au cours du 3ème trimestre. Non seulement il est nécessaire de couvrir les besoins de la maman mais il faut aussi couvrir ceux du foetus qui fabrique son squelette.

Le calcium a différentes fonctions dans l’organisme : formation et renouvellement des cellules osseuses, participation à la contraction musculaire et cardiaque, rôle dans la coagulation du sang, dans les échanges cellulaires, la libération d’hormones… Ainsi, pendant la grossesse, la calcium protège de l’apparition d’une hypertension et de certains troubles. De plus, un bon apport en calcium durant la grossesse prépare le lait pour l’allaitement.

Les besoins d’une femme non enceinte sont de 900 mg par jour. Pour une femme enceinte, les besoins restent inchangés au cours des deux premiers trimestres, puis ils sont de 1000 mg par jour au cours du 3ème trimestre (le bébé fixant à lui tout seul 200 mg de calcium par jour !).

Si les apports ne sont pas respectés, la femme enceinte risque de puiser le calcium dans ses propres réserves au profit de son bébé. Elle s’expose donc à une déminéralisation osseuse

Pas question donc de se priver de bons fromages pendant neuf mois !

Pour conclure…

– Fuyez les fromages au lait cru, les fromages à pâte molle à croûte fleurie (Camembert, Brie, etc), les fromages à pâte molle à croûte lavée (Munster, Pont-l’Evêque, etc), les fromages à pâte persillée et les fromages vendus râpés

– Tournez-vous vers les fromages au lait pasteurisé ainsi que les fromages à pâte pressée cuite.

Enlevez toujours la croûte des fromages.