• Grossesse
  • Quels aliments pour lutter contre la cellulite pendant la grossesse ?

Quels aliments pour lutter contre la cellulite pendant la grossesse ?

La cellulite pendant la grossesse

Marie est enceinte de presque 3 mois. Les joies des nausées étant maintenant presque révolues, elle a désormais la triste impression d’avoir plus de cellulite au niveau des cuisses. Qu’elle se rassure, rien d’anormal à cela : les femmes ont naturellement tendance à stocker de la cellulite au niveau des cuisses et des fesses. Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’elles sont enceintes. Il faut dire que la grossesse est une période propice car elle réunit tous les facteurs qui favorisent son installation : un afflux d’œstrogènes et de prolactine. Or, ce sont justement ces deux hormones féminines qui encouragent la formation de réserves de cellules graisseuses et la rétention d’eau dans ces mêmes tissus. Bien qu’il s’agisse surtout d’une histoire d’hormones, l’alimentation a un rôle à jouer contre les capitons. Voici les aliments à éviter et ceux à privilégier pour faire peau neuve !

Comprendre de quoi est constituée la cellulite

La cellulite est un amas de cellules adipeuses qui résulte d’un phénomène inflammatoire et qui donne à la peau un aspect capitonné et disgracieux. Essentiellement localisée au niveau des cuisses et des fesses, cette affreuse « peau d’orange » est le fléau de 9 femmes sur 10. Et les femmes enceintes n’échappent bien évidemment pas à cette malédiction. Eh oui… toujours dans nos pattes celle-là !

Les aliments à éviter (dans la mesure du possible !)

Les graisses

Pour gommer cette cellulite qui vous colle à la peau, la première chose à faire est de modérer votre consommation de lipides qui favorisent le stockage des graisses. Fuyez tout particulièrement les graisses saturées (viande, fromage, produits laitiers) et les acides gras trans (aliments transformés contenant des huiles hydrogénées) qui sont facilement stockés. Attention, les lipides sont à limiter et en aucun cas à supprimer complètement de votre alimentation. Ils constituent une réserve d’énergie utilisable dès la naissance et son donc importants pour le fœtus. N’oubliez pas que votre santé doit rester la priorité, loin devant la cellulite (aussi disgracieuse soit-elle).

programme-grossesse

Les aliments à indice glycémique élevé

Les aliments à index glycémique élevé  augmentent la sécrétion d’insuline et entraînent un phénomène de glycation. Pour faire simple, le glucose se fixe autour des fibres de collagène qui vont petit à petit se rigidifier. Résultat, les cellules graisseuses durcissent, ce qui les rend difficiles à « casser ». Mais ce n’est pas tout ! Les aliments à indice glycémique élevé attisent également le phénomène inflammatoire dans tous les compartiments adipeux. Envoyez donc valser les céréales raffinées (pâtes, riz, pain blanc) et les aliments contenant des sucres ajoutés (jus de fruits, biscuits, confiseries).

Le sel

Il est recommandé aux femmes enceintes de limiter le sel et les produits salés tout au long de la grossesse car celui-ci retient l’eau dans les tissus. Les recommandations de sel pour une femme enceinte sont de 6 à 8 g par jour. Tenez-vous éloignée du sel de table, du pain, du fromage, des biscuits apéritifs, des plats industriels, de la charcuterie et des eaux gazeuses.

Les aliments à privilégier

Les oméga-3

Pour lutter contre l’inflammation durant votre grossesse, consommez plus d’oméga-3 anti-inflammatoires et moins d’oméga-6 pro-inflammatoires. Cap sur les petits poissons gras, les œufs Bleu-Blanc-Cœur, l’huile de colza, les noix, les graines de chia. A contrario, mollo sur les viandes et poissons d’élevage, les plats cuisinés et l’huile de tournesol.

Les fruits et légumes frais

Toujours pour calmer l’inflammation, foncez sur les antioxydants. Vitamine C, vitamine E, caroténoïdes, flavonoïdes, sélénium sont tous bénéfiques contre les capitons. Pour les trouver, plein feu sur les fruits et légumes frais, de saison et locaux afin de préserver au maximum leurs précieux nutriments. Bien sûr, vous veillerez à les laver abondamment voire même à les peler s’ils sont consommés crus afin d’éviter de contracter la toxoplasmose. À noter que les antioxydants nous aident également à contrer le phénomène de glycation dont nous vous parlions plus haut. Côté fruits, misez tout particulièrement sur les fruits rouges (framboise, groseille, myrtille) qui activent la circulation sanguine ainsi que sur l’ananas qui s’avère être un excellent drainant. 

programme-grossesse

L’eau

Pour activer la circulation des liquides (sang, lymphe) quelque peu ralentie durant la grossesse, assurez-vous de boire suffisamment d’eau tout au long de la journée. Idéalement, 1,5 l d’eau au minimum, par petites gorgées. Pensez également aux tisanes drainantes (vigne rouge, reine-des-prés). L’eau favorise une mobilisation de l’eau stagnante et facilite le drainage. Tout schuss également sur les végétaux qui apportent de l’eau en quantité intéressante, limitent la rétention d’eau et sont d’excellentes sources de potassium, le minéral drainant par excellence !