Pour soutenir la journée mondiale de la maladie coeliaque, WeCook We Care versera pour tout régime Coeliaque acheté, 1 € à l’association AFDIAG 🎁

Alcool et diabète de type 2 sont-ils compatibles ?

Alcool et diabète de type 2

Une semaine un peu difficile, un apéro entre amis, un repas de famille… toutes les raisons sont bonnes pour prendre un verre. Que l’on déguste un bon Bordeaux, que l’on se rafraîchisse avec un Chardonnay, ou que l’on trinque autour d’un cocktail aux vacances, l’envie peut être bien présente. Mais alcool et diabète de type 2 sont-ils compatibles ?

Diabète de type 2 : alcool autorisé mais consommation modérée

Rassurez-vous tout de suite : la consommation d’alcool n’est pas interdite en cas de diabète de type 2. Elle pourrait même être bénéfique en petite quantité. Une méta-analyse (une analyse qui compile et synthétise les résultats de différentes études) présentée ce mois-ci lors du congrès annuel de l’Association européenne pour l’étude du diabète a signalé qu’une consommation faible à modérée d’alcool pourrait améliorer le métabolisme glucidique. Consommer 20 grammes par jour ou moins d’alcool tend à diminuer les taux de triglycérides (lipides sanguins) et d’insuline des personnes diabétiques. 20 grammes d’alcool par jour, c’est l’équivalent une canette de demie de bière à 5% d’alcool (33 cl) ou un grand verre de vin à 12% d’alcool.

Bien sûr tous les alcools ne se valent pas et il est important de bien choisir son apéro. Aussi, privilégiez les alcools traditionnels secs comme le vin rouge, le vin blanc sec, le champagne. Si vous ne deviez en choisir qu’un, prenez du vin rouge, sans hésiter. Sa richesse en polyphénols semble en effet avoir un effet bénéfique sur le diabète de type 2. La bière, les vins moelleux, liquoreux ou encore certains spiritueux contiennent davantage de glucides et auront donc un impact plus conséquent sur la glycémie.

diabete-programme-mcp

Prudence reste de mise

Lorsque l’on passe d’une consommation modérée à une consommation élevée, les effets sont tout autres. Au-delà de 20 grammes par jour pour les femmes et 30 grammes par jour pour les hommes, les effets tendent à s’inverser. Car si une consommation modérée semble avoir un effet préventif, une consommation plus élevée comme le binge drinking – forte consommation d’alcool sur un laps de temps très court – affecte la résistance à l’insuline, avec des taux d’insuline élevés jusqu’à 54 heures après que toute trace d’alcool dans le sang ne soit plus détectable.

Il est important de surveiller sa consommation d’alcool et de la modérer car le risque d’hypoglycémie est toujours présent. En effet, la consommation d’alcool en quantité a pour conséquence d’inhiber la néoglucogenèse. Autrement dit, l’alcool empêche le foie de réguler la glycémie en synthétisant du glycogène. Le risque d’hypoglycémie est d’autant plus élevé si l’alcool est consommé seul, lors d’un apéritif par exemple. En cas de prise d’insuline ou de médicaments sécrétagogues de l’insuline, l’interaction avec l’alcool favorise l’hypoglycémie. Parlez-en à votre médecin.

Alcool et diabète de type 2 : des recommandations s’imposent

Vous savez que vous avez une soirée entre amis prévue prochainement et appréhendez ? Voici 5 conseils à appliquer pour un apéro en toute sérénité :

1- Privilégiez l’absorption d’alcool durant le repas

L’alcool sera alors absorbé plus lentement et le risque d’hypoglycémie atténué

diabete-programme-mcp

2- Accompagnez l’apéritif avec une collation pour

Si vous ne pouvez résister un l’apéritif, donc en dehors des repas, consommez tout de même une collation.

3- Consommez une collation avant le coucher

Vous limiterez ainsi le risque d’hypoglycémie nocturne.

4- Contrôlez votre glycémie

De manière plus régulière après une consommation d’alcool, durant les 24 heures suivant l’ingestion.

5- Évitez les alcools à forte teneur en glucides

Remplacez les vins liquoreux par des blancs secs ou idéalement un verre de rouge. Et puis, il faut bien l’avouer, rien ne vaut un bon verre de Nuits-Saint-Georges.

À lire également sur le même sujet :
Comment améliorer sa maîtrise de la glycémie avec notre régime Diabète de type 2
Peut-on guérir du diabète de type 2 et à quel prix ?

Sources :
Société européenne d’étude pour le diabète
Fédération française des diabétiques
Association belge du diabète
Association canadienne du diabète
Lindtner C et al., « Binge drinking induces whole-body insulin resistance by impairing hypothalamic insulin action. », Science Translational Medicine, 30 Jan 2013;5.